Et si on préparait l’après ?

Tous tournés vers la même direction

Que les entrepreneurs, start-up, PME ou grands groupes internationaux travaillent tous sur le même sujet au même moment n’est pas chose commune ! Et pourtant c’est bien le cas. Ces derniers jours, tous se focalisent sur un même objectif : travailler les différents scénarios de reprise.

A l’heure où les conférences téléphoniques fourmillent, les Skype, WhatsApp, Zoom ou Teams tournent à plein régime, un sujet animent les discussions : préparer l’après Covid-19.

Plusieurs raisons expliquent une telle convergence, mais la première d’entre toutes est que : CELA FAIT DU BIEN ! C’est bon de tracer des perspectives d’avenir, c’est bon de décrocher des médias et des informations déprimantes, c’est bon de rebondir et de penser à l’après ! Car l’être humain est ainsi : il est intrinsèquement fait pour la vie et a besoin d’entrevoir du positif et de penser à la reconstruction.

Une reprise qui ne peut s’improviser

La période que nous traversons est unique ! En effet, la crise des subprimes de 2008/2009 avait des origines purement financières mais celle que nous traversons aujourd’hui est sanitaire ; son ampleur a engendré l’arrêt de l’économie mondiale et des appareils de production de presque toutes les industries (et ce, suite à la mise en confinement de la moitié de la population mondiale !).

Aussi lorsque la machine se relancera, apparaitront des problèmes inédits d’engorgement (effet d’entonnoir) au niveau logistique, transport, débouchés commerciaux… Tous les acteurs de la vie économique vont avoir besoin de « réamorcer la pompe » au même moment. C’est pourquoi une reprise dans de telles conditions : cela se prépare !

L’être humain et le développement de ses compétences à la base de la reprise

Peaufiner un scénario de reprise en se concentrant uniquement sur l’organisation matérielle, sans penser à l’humain et à la bonne coordination des équipes, est impensable. En effet, quelle que soit la taille d’une entreprise : son équipe est l’âme d’une bonne organisation et le moteur de sa croissance.

Profondément marqués par cette période inédite, toutes les femmes et les hommes qui composent les forces vives de la population active sortiront indubitablement différents et transformés de ce confinement. Chacun d’entre nous aura probablement besoin d’être reboosté ; de réparer ce que cette période a cassé ou abimé ; de se sentir en sécurité et en confiance ; il sera peut-être nécessaire de redessiner les contours de ses attentes et de ses responsabilités afin d’être ‘synchronisé’ avec son écosystème et bien en appui sur le socle de ses compétences.

Alors que la situation nous maintient encore confinés dans les semaines à venir, nous avons du temps pour envisager au mieux les conditions de la reprise, pour nous dynamiser, pour renforcer la synchronicité entre les membres d’une équipe, pour que nous (re)prenions conscience de nos softskills et de la manière dont elles peuvent être mises à profit pour l’organisation dans laquelle nous travaillons, quelle qu’elle soit.

Comments are closed.